Une bonne galère

Aller en bas

Une bonne galère

Message par Bill-d-isere le Mar 9 Déc - 14:27

C'était au siècle dernier, en 95. A l'époque je roulais chez un marchand de matériaux avec un GR231 en camion remorque.

La veille, mon patron (que je détestais pas encore totalement) m'avait filer ma mission du lendemain: charger de bonne heure, de bonne humeur, de préférence un complet de moellon sur le porteur à Meximieux en emportant le manitou sur la remorque, puis livrer un chantier chez un particulier dans un petit hameau en Isère.
Le patron m'indique de ne pas m'inquiéter, le chantier est au bout d'une petite route de 2 Km qui finit en impasse, mais au fond, il y a un terrain vague qui porte bien, donc pas de soucis pour faire demi tour. Il me précise qu'il y a lui même livré il n'y a pas longtemps.

Voici un programme super cool, je prévois même de passer manger à la maison à midi avant de repasser au dépôt pour mon tour de l'après midi...

Je décolle tôt, il faut beau. Impec, je m'arrêtes boire mon jus avant Meximieux, le bonheur en 230 CV !

Com' d'hab. Le cariste me charge en deux coups de cuillère à pot, personne ne m'a piqué mes sangles au dépôt: parfait !

Hop, je monte dans les collines de mon beau Dauphiné à la force... euh des mes 230 poneys unijambistes.

Effectivement, arrivé au dernier croisement, la route est bien indiquée en cul de sac, mais confiant, j'y vais (ou j'y go, quoique j'ai rien d'un agneau...).
La route est enchâssée entre des murs de pierres sèches et ne doit pas être plus que mon camion de guère plus de 50 cm... Heureusement, je ne croise personne, ouf !

Arrivé au bout, je vois bien le chantier d'une piscine en construction, mais de terrain vague que nenni !

Je demandes à mon client où est ce "terrain vague qui porte bien, t'inquiètes pas, sur lequel mon tourné l'autre jour" ?
Le gars me réponds, "tu parles c'était il y a au moins cinq ans, depuis ça c'est construit" en me montrant une belle villa entourée de mur, avec un portail bel et bien fermé à clef !

Bon, j'arrive a poser mes palettes avec la manitou, ça no problèmo. Mais pour le demi-tour: bernique !

Je décroche alors ma remorque, vide l'air et desserre les cames de frein. Je peux alors la pousser sur 20/30 mètres pour la serrer contre le mur à un endroit un peu plus large.

Je peux alors repartir en marche arrière avec le porteur pour retourner au carrefour faire demi tour pour revenir... en marche arrière !!
Là, évidemment, il arrive des gus en voiture qui se demandent bien ce que peut foutre là ce taré de camionneur en marche arrière au milieu de nul part !
Dans ces moment là, ne pas oublier de respirer, sinon mes nerfs eh ben y font "prout".
J'explique aux gus la situation... Bien sûr, ils se foutent un peu de ma gueule (pas trop, je fais quand même mon mètre 90 et un beau quintal de viande en une seule pièce).

Les "push pullistes" se lancent eux aussi en marche arrière et ce n’est pas triste !

15 clopes et le double de "scrogneugneu beûurdel didiou de vindiou d'bondiou" plus tard, me voici de retour en marche arrière à mon point de départ. Reste plus qu'à tourner la remorque pour la raccrocher, resserrer les cames de frein au pif, remettre de l'air (sur ce coup là, c'est moi qui ai l'air con-primé), remettre le manitou dessus et rallumer encore une clope, histoire de détendre un nef (je sais pas le quel, mais le premier qui passe fera l'affaire). Au passage, merci monsieur Cambouis d'avoir inventé la graisse qui va bien...

Je peux enfin reprendre la direction du dépôt et enfin regarder l'heure (ne pas faire avant d'être en position de retour sinon re "scrogneugneu beûurdel didiou de vindiou d'bondiou").
Je comprends pourquoi j'ai faim, vu l'heure ! Encore un jour où le repas de midi se résumera à se taper sur le ventre !

Je redescends tout plan-plan à cause des freins "bricolés", j'ai pas envi de faire comme à la Combe les Eparres !

Arrivé à la boutique, le patron me mets une branlée mémorable en me demandant ce que j'avais bien pus foutre pour traîner pareillement !!

Je vous épargne les articles inclus dans ma réponse, il me vaudrait la désapprobation des jeunes filles et des mères de famille chrétienne...
avatar
Bill-d-isere
Modérateur

Nombre de messages : 1263
Age : 49
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
coucou:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bonne galère

Message par Pipof le Mar 9 Déc - 14:42

Encore une histoire qui aurait pus arriver a n'importe qui d'entre nous.
C'est vraiment du réelle et sa sent le vécus.
Merci Bill c'est un plaisir de te lire a chaque fois.
avatar
Pipof

Nombre de messages : 2459
Age : 47
Date d'inscription : 10/01/2008

Feuille de personnage
coucou:

http://pipof70.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bonne galère

Message par Pitchoune le Dim 7 Juin - 21:09

Hé bien on sent le pro!!
avatar
Pitchoune

Nombre de messages : 955
Age : 44
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
coucou:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bonne galère

Message par le jurassien le Dim 7 Juin - 21:36

a qui c'est pas arrivé?????
Mais c'est comme ca, jamais ce fier au autres, surtout a sont patron
avatar
le jurassien

Nombre de messages : 387
Age : 32
Date d'inscription : 08/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bonne galère

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum