Plouf, ça a fait boum, non ?

Aller en bas

Plouf, ça a fait boum, non ?

Message par Bill-d-isere le Lun 26 Oct - 1:43

Comme je l'ai dis dans la semaine, j'ai fais un tour en Italie cette semaine... Vous avez pu lire ma nostalgie d'un temps que je n'ai pas connu longtemps dans ma carrière, mais que visiblement, je ne connaitrais plus jamais.

En repensant à cette époque, il me revient deux ou trois anecdotes de l'époque.

Celle qui me fait le plus rire 20 ans après je vais vous la raconter là.

A cette époque, je faisais quelques tours d'Italie de temps en temps en remplacement dans une boite qui faisait principalement de la benne. Quand un chauffeur était absent, je le remplaçait au pied levé. Comme je n'étais pas trés expérimenté, je partais toujours en convoi avec au moins un autre chauffeur. De plus, souvent les chauffeurs se donnaient rendez vous et faisaient le maximum de route ensemble.

Finalement, on se retrouvait toujours au moins 4 ou 5 benneux, parfois avec des gars d'autres boites.

Le but principal était de bouffer ensemble, de bien rigoler et éventuellement de s'aider en cas de coup dur. C'était la franche camaraderie et les bonnes soirées...

Un jour, je me souviens, on remontait sur la France. A midi, je ne sais plus où on s'était arrêté mangé mais je me souviens que celui qu'on appelait "Plouf" c'était absenté un moment sans vouloir expliquer pourquoi. On l'appelait "Plouf" parce que n'importe où qu'il se gare il sautait toujours dans une flque d'eau en descendant du camion. Pour le charier, on lui disait de faire le Sahara, là il ferait fortune.

Après le gastro, on remet en route et comme d'habitude, on se tape une bonne bourre pour rentrer dans le tunnel en tête. Comme d'hab' c'est Plouf qui gagne, il faut dire qu'il est le seul à avoir un 420 cv, les autres ont des 380 et des 340...

Mais arrivés dans le tunnel, on entend des explosions ! Ca vient de devant ? oui, on dirait bien que Plouf a des soucis ! Il ne répond pas à la Cibie et à l'époque pas de téléphone cellulaire pour le joindre... Il tient sa vitesse, mais instinctivement, on laisse une plus longue distance de sécurité !

Les conducteurs des voiture qu'on croise sont en grande panique en entendant les explosions...

A la sortie du boyau, comme d'habitude on s'arrête boire le jus. On coure tous vers le camion de Plouf, certain ont même décroché leur extincteurs.

Plouf nous regarde, mort de rire ! On lui explique qu'on a entendu des "boum" tout le long du tunnel qui venaient de son bahut. Lui nous dit qu'il n'a rien entendu...

Bon... Après un petit café, on repart. Dans chaque tunnel, ça recommence et à la cibie, Plouf certifie ne rien entendre... Le "Sanglier" (un autre chauffeur) décide de doubler à la sauvage dans le dernier tunnel en descendant sur Lyon et il découvre le pot aux roses ! Plouf a acheté des pétards et les jete en roulant dehors.

Au tour suivant, on achète tous des pétards et une tradition commence !

Chaque fois que notre fine équipe entre dans un tunnel, c'est Sarajévo ! On se lance dans la course aux armements. A qui aura le plus gros pétard !

Rapidement, on en vient à balancer des Bisons, des Mamouth et autres trucs plus proche de la dynamite que du jouet d'enfant.

Un beau jour, comme d'hab' on se tire la bourre dans la montée et comme toujours le FH 420 est devant à l'entrée du tube... Derrière, on attend les tires d'artillerie. Mais rien ne vient !

Le FH zigzag un moment, ralenti et pas un seul boum ne vient... A la sortie, comme toujours, direction parking. Plouf saute du camion et atteri comme une merde au sol. Il est tout décomposé. On dirai qu'il vient de voir un fantôme ! On lui demande ce qu'il lui arrive et il est se met à rire comme un pendu !

Il nous explique qu'il a voulu faire encore plus fort que d'habitude et pour ce faire, il a tressé ensemble les mèches de deux bisons. puis il a allumé. Mais absorbé par sa connerie, il avait juste oublié d'ouvrir la vitre du FH. Quand il a jeté sa bombe, elle a tapée sur la vitre fermée et rebondi dans la cabine ! Il n' a pas vu où, alors dans la panique, il regardait partout ! Mais toujours sans penser à ouvrir la vitre, ce qui fait que quand ça a pété, le bruit n'a pas pu s'échapper dehors !

Le brave Plouf est resté à moitié sourd pendant plusieurs jours et en prime, il a fallut qu'il explique à sa femme comment il avait pour faire un si jolie trou dans son sac de couchage tout neuf...
avatar
Bill-d-isere
Modérateur

Nombre de messages : 1263
Age : 49
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
coucou:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum